L’heure de la rentrée scolaire

Publié le

La scolarisation des élèves handicapés est une des missions prioritaires des MDPH.

L’objectif est d’assurer à l’élève le plus souvent possible une scolarisation en milieu ordinaire au plus près de son domicile dans une logique d’inclusion.

L’équipe pluridisciplinaire de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) élabore ainsi un projet personnalisé de scolarisation (PPS) pour chaque enfant en situation de handicap en fonction des retentissements liés à son handicap et de ses besoins de compensation.

La scolarité peut être ainsi aménagée afin que l’élève bénéficie de :

  • l'appui d'une aide humaine individuelle ou mutualisée qui accompagne par certains gestes et certaines tâches la vie quotidienne à l’école,
  • la mise à disposition de matériels pédagogiques adaptés (matériels informatiques, logiciels spécifiques...),
  • l’aménagement de sa scolarité (par exemple : dispense d’enseignement d’une 2ème langue vivante en cas de déficience auditive),
  • l’aménagement des conditions de passation des épreuves, des examens ou des concours,
  • l’accompagnement par un Service d’Education Spéciale et de Soins à domicile (SESSAD).

Si l’enfant a besoin de modalités de scolarisation plus souples et plus diversifiées, il est orienté vers une classe spécialisée dans une école ordinaire : une Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire (ULIS).

Les ULIS accueillent des enfants handicapés physiques moteurs, sensoriels, mentaux et psychiques dont le handicap ne permet pas une intégration individuelle continue en milieu ordinaire et qui, pour autant, ne relèvent pas d’une orientation en établissement spécialisé.

Enfin quand l’enfant a besoin d’une prise en charge spécifique. Il est alors orienté vers un établissement spécialisé en fonction de son état de santé et de ses difficultés (IMEITEP, IEM…)

Depuis plusieurs années, le nombre d’élèves handicapés scolarisés ne cesse de progresser grâce à un renforcement des droits, des moyens et de l’accompagnement des enfants. Les MDPH, l’Education Nationale et l’ARS travaillent conjointement pour améliorer la coordination et le suivi des équipes et garantir une scolarité inclusive la plus adaptée possible aux besoins de chaque enfant. A la rentrée de septembre 2020, 9 enseignants référents (dont un pour le secteur privé) sont chargés de suivre, en lien avec la MDPH, la scolarité de ces élèves.

Dans le Gers, 1300 élèves (4,5 % du total) en situation de handicap étaient scolarisés en 2020 dont 950 en milieu ordinaire (parmi lesquels 350 étaient répartis dans les 23 ULIS du département) et 350 en milieu spécialisé.