Comité Interministériel du Handicap

Publié le

Un comité interministériel du handicap (CIH) s’est réuni le lundi 16 novembre. Il a permis de redéfinir 4 grands objectifs à atteindre :

1- investir sur les jeunes générations en situation de handicap

Un effort est en cours pour améliorer le diagnostic et l’intervention précoce à l’accompagnement des enfants en situation de handicap afin de limiter le développement du sur-handicap et les pertes de chance pour leur avenir. 40 plateformes de coordination et d’orientation opérationnelles (PCO) ont été mises en place à la rentrée 2020.

Un accent particulier est mis sur l’école inclusive. Un livret numérique parcours inclusif va être créé. Cette application informatique regroupera l’ensemble des adaptations nécessaires aux élèves à besoins éducatifs particuliers, y compris les adaptations notifiées par la MDPH. En cours d’expérimentation le livret de parcours inclusif sera déployé progressivement tout au long de l’année scolaire pour une généralisation à la rentrée 2021. À compter de la rentrée scolaire 2022, les familles pourront le consulter en ligne.

Enfin dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance, plusieurs mesures spécifiques portent sur les enfants handicapés relavant de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Une contractualisation « Etat-Département » sur cette question a été engagée.

2- simplifier les démarches et renforcer le pouvoir d’agir des personnes en situation de handicap

Depuis le 1er janvier 2020, la MDPH attribue des droits à vie pour certaines prestations (RQTH, cartes, AAH, AEEH….) en cas de handicap irréversible. Par ailleurs  la feuille de route «   MDPH 2022   » co-construite avec les Départements, garantira un accès aux droits simplifié et   équitable sur le territoire. À compter du 1er janvier 2021, la prestation de compensation du handicap (PCH) évolue notamment pour 17 000   parents en situation de handicap qui bénéficieront d’une PCH «  parentalité  » qui leur permettra, grâce à des aides humaines et techniques, d’accompagner au mieux leur(s) enfant(s) jusqu’à 7 ans.

3- mieux soutenir pour améliorer la vie des personnes

La CNSA participe à la poursuite du déploiement national du numéro unique 0 800 360 360 pour les personnes en situation de handicap et aux proches aidants en grande difficulté ou sans solution immédiate en raison de la crise, et qui ne savent pas à qui s’adresser. Il met en relation les appelants avec les acteurs de l’accompagnement près de chez eux, qui se coordonnent pour leur apporter des solutions adaptées : les communautés 360. 

Pour les 10 millions d’aidants en France, un congé «  proche aidant  » est entré en vigueur le 1er octobre 2020.  Le «  dédommagement aidant  » de la prestation de compensation du handicap est aussi amélioré avec une défiscalisation et exonération totale de contributions sociales depuis le 1er janvier 2020, et la possibilité de cumul avec le revenu de solidarité active, depuis le 4 novembre 2020.

4- transformer la société

Pour que les personnes en situation de handicap puissent vivre pleinement leur citoyenneté, l’environnement doit être accessible dans tous les domaines. En matière de sport, un Handiguide va être mis en ligne pour des activités sportives près de chez soi (plus de 1 000 structures  référencées). En matière de Culture, une plateforme «  Culture chez nous  », a été lancée en avril 2020 qui recense les sites accessibles            proposant des offres culturelles en ligne.