Le Plan de Relance et l’emploi des personnes handicapées 

Publié le

Emploi, Plan de Relance & handicap

La crise sanitaire a frappé tous les français depuis maintenant plus d’un an. Les plus fragiles, les jeunes ou les personnes en situation de handicap ont été durement et parfois durablement impactés. La fin de cette crise arrivant (on l’espère) l’heure est venue de rappeler les mesures existantes ou nouvelles, qui  dans le cadre du Plan de Relance doivent permettre d’aider les personnes ou de les accompagner pour ensemble se relever.

Dispositif Emploi Accompagné

Le dispositif d’emploi accompagné (EA) s’adresse aux personnes en situation de handicap inscrites dans un parcours vers l’emploi en milieu ordinaire ou protégé, et aussi à celles déjà en situation d’emploi, dans le secteur public ou privé. C’est un dispositif d’appui destiné à obtenir ou à garder un emploi rémunéré sur le marché du travail.

Sa mise en œuvre comprend un soutien et un accompagnement du salarié ainsi qu’un appui et un accompagnement de l’employeur, public ou privé, afin de sécuriser le parcours professionnel en milieu ordinaire.

L’ EA peut être sollicité tout au long du parcours professionnel par la personne en situation de handicap et, lorsque celle-ci occupe un emploi, par l’employeur.

Le dispositif EA est mobilisé en complément des services, aides et prestations existants. Les actions mises en œuvre sont développées en complémentarité et en articulation avec les actions existantes pour l’emploi des personnes en situation de handicap sur les territoires sur lesquels ils sont implantés (actions des Cap emploi, de l’Agefiph, du Fiphfp, etc.).

L’emploi accompagné relève d’une décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), en complément d’une décision d’orientation.

Une convention individuelle d’accompagnement est conclue entre la personne morale gestionnaire du dispositif, la personne handicapée  ou son représentant légal et son employeur. Elle précise notamment les modalités d’accompagnement et de soutien du travailleur handicapé et de l’employeur, particulièrement sur le lieu de travail.

Dans le Gers, 12 décisions d’EA ont été validées par la CDAPH depuis le début de l’année.

Aide à l’embauche d’un salarié handicapé

85 millions € du Plan de Relance sont consacrés à la création d’un aide dédiée et/ou à la mobilisation des employeurs pour l’embauche des travailleurs handicapées. Une aide de 4000 € sur 1 an pour un salarié handicapé (sans limite d’âge) à temps plein en CDI, CDI intérimaire ou CDD d’au moins 3 mois. Cela concerne toutes les entreprises ou associations sans limite de taille.

Recrutement d’un salarié en alternance

2 milliards € du Plan de Relance sont consacrés au développement des contrats d’apprentissage (sans limite d’âge) et de professionnalisation (jusqu’à 29 ans) pour tous les publics dont ceux en situation de handicap.

Les aides vont de 5000 € à 8000 € pour les alternants et pour les contrats de professionnalisation couvrent entre 50% et 65% de la rémunération.

« 1 jeune 1 solution »

Le plan « 1 jeune, 1 solution » vise à offrir une solution à chaque jeune de 16 à 25 ans (certaines dérogations sont possibles en cas de handicap) arrivés sur le marché du travail mais également à ceux qui sont encore sans activité ou formation . Avec plus de 9 milliards d’euros investis, il mobilise un ensemble de leviers : aides à l’embauche, formations, aides financières aux jeunes en difficulté, accompagnements, etc. afin de répondre à toutes les situations.

La plateforme en ligne : https://www.1jeune1solution.gouv.fr/facilite les recherches en rassemblant des offres d'emploi et de service civique, des formations, des annonces pour des événements de recrutement ainsi qu'une proposition d'accompagnement par le réseau des missions locales.

Coup de pouce pour la mobilité

L’Agefiph vient de revoir à la hausse le montant de son aide pour adapter le véhicule ou financer le taxi ou le transport adapté pour se rendre sur son lieu de travail.  Depuis le 1er mars, l’aide est passée de 5000 € à 14 000 €.  Le FIPHFP fera de même début 2022 pour les agents de la fonction publique.

Mon parcours handicap

Créé par la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) et la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA), pour le compte de l’État, cet espace entièrement numérique a pour objectif de guider les personnes en situation de handicap tout au long de leur vie. Il vient de fêter sa 1ere année d’existence.

Droits et démarches, emploi, formation professionnelle, alternance...la plateforme maximise les informations autour du travail ,avec une partie du site dédiée aux projets professionnels ou aux « actualités » autour de l’emploi des personnes handicapées.

Le site est aussi participatif. Vous pouvez Partagez vos expériences, contribuez à son développement lors d'ateliers ou d'entretiens, testez l'accessibilité….

Ainsi, « Mon parcours handicap » centralise les données nécessaires aux personnes souhaitant mener à bien leur projet professionnel.

Rendez-vous sur : https://www.monparcourshandicap.gouv.fr/ 

Télécharger